Menu principal

Terre noire, terra preta

La terre noire est un sol dont la nature est issue de l’activité humaine.

Depuis des siècles, dans les régions du monde dont la situation géologique et climatique est difficile pour les cultures, l’homme a façonné le sol. En apportant du charbon de bois en grande quantité, des matières organiques et des nutriments pour enrichir la surface, un milieu particulier est né. Nommé terre noire, « terra preta » en Amazonie, ce sol est connue aussi en Afrique de l’ouest, en Amérique du sud, en Guyane, en Equateur.

 

La présence de charbon de bois dans la terre est la raison essentielle de la couleur de la « terre noire ». Cette terre de culture reçoit des matières fertilisantes d’origines animales et humaines. L’activité naturelle des micro-organismes, des champignons, des décomposeurs et des détritivores, participe à la modification de ce milieu.

 

La présence de pontoscolex corethurus est fréquente dans la terre noire. Entant donné qu’il est un des vers de terre le plus répandu dans le monde, mais aussi parce qu’il tolère une grande variété de changements environnementaux et s’acclimate facilement.

La bioturbation du sol par le ver de terre, favorise le transfert du charbon dans toutes les couches et augmente la porosité du sol et du sous-sol.

Terra preta résulte de cet équilibre chimique et bilologique.

Autres articles en relation avec ce sujet

FacebookTwitter