Menu principal

Existe-t-il des vers de terre intestinaux ?

Le ver de terre n'est pas un parasite et ne vit pas dans l'intestin d'autres organismes.

Les vers intestinaux sont des parasites, c’est-à-dire des organismes qui vivent et se développent au dépend d’un autre organisme. Les 4 exemples ci-dessous sont les plus connus.

Le ténia

Le ténia ou ver solitaire est de forme plate, sa longueur peut atteindre 10 mètres. Ses anneaux blancs se détachent et sont visibles dans les selles, ils contiennent les œufs. Les deux espèces de ténia les plus fréquentes sont ténia saginata (ou ténia du porc) et ténia solium (ou ténia du bœuf).

Une personne parasitée par un ténia ressent quelques douleurs abdominales, accompagnées parfois d’un amaigrissement.

Les oxyures

Les oxyures sont des vers ronds et blancs d’une longueur de 10 mm. On observe les vers à la surface des selles et dans les sous-vêtements.

Les enfants sont fréquemment porteurs de ces parasites. Les oxyures provoquent des irritations anales nocturnes lorsque la femelle pond ses œufs.

L’ascaris

Les ascaris sont des vers ronds et blancs d’une longueur de 35 mm. Ils sont surtout présents dans les pays tropicaux, mais l’infection est possible en Europe et en France. Il provoque des douleurs abdominales et des vomissements. Il peut aussi être à l’origine de diarrhée, de fatigue et d’amaigrissement.

La douve

La douve du foie est capable de contaminer le mouton, le bétail et moins fréquemment l'humain.

Elle se transmet par ingestion de plantes aquatiques crues, de l'eau contaminée, de la viande de bétail ou du foie de mouton contenant des parasites. Elle ne se transmet pas directement d'une personne à l'autre.

Elle provoque une augmentation du volume du foie, accompagnée de douleurs du côté droit sous les côtes, et parfois une jaunisse avec de la fièvre.

Autres articles en relation avec ce sujet

FacebookTwitter