Menu principal

Que mange le lombric ?

Le lombric ingère la terre.

Le lombric vit dans la terre du sol. Le ver de terre ingère des bactéries et les nutriments dont il a besoin dans la terre. La nuit, le ver anécique remonte à la surface du sol pour manger des végétaux. Pour se déplacer, il creuse une galerie entre les interstices du sol ou il utilise une galerie existante. Le ver endogé ingère la terre devant lui pour se nourrir.

Situées dans le jabot, les glandes de Morren agissent chimiquement sur les matières ingérées. Elles aident à la transformation des substances alimentaires dans le gésier.

Voir une vidéo d'un ver de terre "à table"

La sortie de sa galerie est repérable par la présence de ses excréments nommés turricules.

Le ver de fumier se nourrit de matière organique. Dans un compost il consomme : les épluchures de légume, les restes de repas (sans la viande), les déchets de jardin (feuilles, tontes de pelouse) et les micro-organismes vivants présents dans le milieu.

Marcel Bouché classe les vers de terre en trois catégories selon leur habitat.

Les anéciques vivent dans des galeries verticales de grande profondeur. Ces grands vers se nourrissent de matière organique à la surface du sol.

Les endogés vivent dans les 20 centimètres sous la surface du sol où ils construisent des galeries horizontales. Ces vers de taille moyenne se nourrissent principalement de la matière organique ingérée dans la terre du sol.

Les épigés vivent dans la couche superficielle du sol. Ces vers de petite taille se nourrissent des matières organiques en décomposition dans la litière du sol. Les prédateurs se régalent de ces vers plus exposés que les espèces précédentes.

Lire l'article de référence sur Wikipédia

Autres articles en relation avec ce sujet :

FacebookTwitter