Menu principal

Comment accélérer la formation du compost ?

Pour accélérer la transformation des matières organiques en compost, nous réduisons le plus finement possible les déchets avant de les composter.

Les feuilles et les végétaux sont broyés, seuls les déchets de végétaux sans maladies sont compostés, exclure les mauvaises herbes vivaces et couper les déchets ménagers. 

L'alternance de couches constituées des déchets de cuisine et des tontes de gazon, et un bon arrosage, favorise le démarrage  du compost. Couvrir la surface pour diminuer l'évaporation. Aérer régulièrement le compost en retournant les couches.

Vous pouvez démarrer ou "booster" le compost avec un activateur naturel l'orties. Vous hachez les feuilles et les tiges, puis incorporez l'ensemble à la matière fraiche. Sous forme liquide le purin d’orties jeunes est utilisé pour humidifier la surface du compost.

L'utilisation d'un accélérateur de compost du commerce à base de nitrate d'ammoniaque est possible mais pas indispensable, la nature fait bien les choses avec un peu de temps.

 

 

ExpérienceAstuce

 

Si votre composteur est au fond du jardin, plusieurs allez et retours journaliers seront décourageants pour les débutants, en cas de pluie, le soir ou tout simplement pendant la mauvaise saison.

 

L'alternative est l'utilisation d'un récipient intermédiaire pour collecter temporairement les déchets avant qu'il rejoignent le bac à compost.

 

Le volume sera choisi en fonction des besoins. A la maison, un seau en plastique de 10 litres fait l'affaire depuis des années. Son volume correspond à la production d'une semaine de déchets pour 3 personnes, et le couvercle étanche empêche des odeurs dans l'arrière-cuisine.

 

 

Autres articles en relation avec ce sujet :

 

FacebookTwitter